#studentzijnis

Être étudiant ne se limite pas à afonner

  • Campagne
  • Campaigning
  • Identité visuelle
  • Site web
  • Stratégie de communication

Passion

Les études montrent que neuf étudiants sur dix boivent de l’alcool. Parmi eux, les deux tiers consomment moins de dix verres par semaine. Bien que certains étudiants s’adonnent à l’afon ou au binge-drinking, seule une minorité d’entre eux dépassent les dix verres par semaine. C’est pourtant cette minorité qui est responsable de la mauvaise image des étudiants et de l’alcool qui est véhiculée par les médias. « Être étudiant » est trop souvent réduit à une consommation excessive de boisson et aux excès qui l’accompagnent.

Donner la parole aux étudiants

Des étudiants de Gand et Bruxelles ont pris part au projet et ont joué un rôle actif. Par le biais de photos qu’ils ont eux-mêmes prises, ils donnent un aperçu de leur vie étudiante. L’objectif était d’instaurer un dialogue collectif, de dégager des conclusions et d’éliminer les préjugés.

Le résultat de toute cette démarche ? Une histoire authentique, dans laquelle l’alcool est présenté sous son vrai jour parce que oui, « être étudiant », ça ne se limite pas à afonner !

Éviter la critique

En aucun cas, la campagne ne se veut accusatrice. Il était donc primordial d’apporter du contenu réel sur un ton proche des perceptions étudiantes. Nous avons donc opté pour un canal qui leur parle : Instagram.

Consultez la page Instagram.

 

Branding de la campagne

Le ton s’est dès lors traduit par un branding de campagne spécifique : clair, percutant et sans fioritures. Quant à l’identité visuelle, l’un des critères était qu’elle soit durable et porte sur plusieurs années. Nous avons donc choisi des caractéristiques flexibles et une palette de couleurs originale.

Impact

À très court terme, la campagne a été reprise par les étudiants et par divers médias. Nous avons cherché les interactions dans les stories, dans les publications et dans les écrans numériques dans les écoles et les évènements. Les étudiants concernés ont pu aller de l’avant avec le contenu. Le contexte et l’origine de la campagne ont été rassemblés sur www.studentzijnis.be.

Comme une nouvelle génération d’étudiants voit le jour chaque année scolaire, l’objectif est de faire de #studentzijnis un projet en croissance continue. Ce faisant, nous pourrons nous concentrer sur la prévention et étendre plus profondément le réseau. Cette campagne a déjà posé les bases pour bien d’autres projets. À suivre !

Qu’avons-nous appris ?

Il s’agissait d’un choix conscient d’accorder à l’utilisateur – « l’étudiant » – une position de choix. Ce n’est pas la plus confortable pour orienter la communication, parce qu’elle rend le résultat incertain et qu’elle nécessite un gros investissement en temps. Mais attribuer un rôle actif aux utilisateurs présente également de multiples avantages : ils contribuent à déterminer le contenu et laissent davantage de place à l’implication. Nous avons découvert de nombreuses nuances, parce que chaque milieu de vie est différent, ce qui le rend intéressant en termes de contenu, tant pour nous que pour les étudiants.

 

En choisissant une approche comme celle-ci, il nous est impossible de « livrer » directement. Cela exige un certain état d’esprit de la part du client, mais nous avons toujours su garder cet objectif à l’esprit. C’était là le facteur déterminant.

Case Prométhéa
Case Action Damien